background

Nos articles

Le cheval âgé

Le poil qui grisonne, les salières qui se creusent, l'appétit qui change... voilà quelques uns des nombreux signes de vieillissement du cheval. Des signes qui marquent une évolution lente pour un changement d'état durable.

 

A quel âge le cheval est-il vieux ?

La plupart des auteurs considèrent le cheval comme « senior » si celui-ci a plus de 20 ans.

Néanmoins, les signes de la vieillesse, et toutes ses conséquences, peuvent apparaître dès 15 ans ou être retardés au point de n'affecter le cheval que vers 30 ans.

Les conditions de vie antérieures du cheval influencent la venue des signes extérieurs de la vieillesse. Elles peuvent en accélérer ou en retarder l'apparition.

Un cheval sera considéré comme « senior » quand son physique portera les stigmates de l'âge. Des signes qui devront amener le propriétaire à reconsidérer la façon dont il gère son cheval.

 

Quels sont les signes extérieurs de la vieillesse chez le cheval ?

Le premier signe de vieillissement constaté par la plupart des propriétaires est le grisonnement des poils qui entourent les yeux ou le nez. Il est souvent accompagné du creusement des salières (zone au-dessus de l’œil du cheval).

Chez certains chevaux, le propriétaire pourra constater un affaissement du dos, une démusculation et un amaigrissement.

Il existe, plus rarement, des chevaux qui prennent du poids en vieillissant. Ils se démusclent alors mais accumulent de la graisse.

Le changement des habitudes alimentaires est constaté chez tous les chevaux.

La mue du cheval vieillissant sera plus tardive et plus « capricieuse », en dehors de toute pathologie. Le changement du poil se fera sur une période plus longue et le cheval âgé pourra avoir du retard comparé à ses congénères. Le poil d'hiver se mettra plus lentement en place et il mettra davantage de temps à disparaître au printemps.

L'arthrose fait aussi partie des signes extérieurs visibles de vieillesse. Les articulations se bloquent plus facilement, deviennent raides voire se déforment. Le cheval âgé pourra avoir des difficultés à se lever après avoir été longtemps couché. Il pourra avoir du mal à bouger les jours où le temps est humide ou froid.

L'allure générale du cheval sera finalement modifiée par un port de tête bas avec la lèvre inférieure pendante.

 

Les conséquences du vieillissement

En dehors des changements visibles extérieurement, c'est le corps tout entier du cheval qui subit les « attaques » du temps. Avec l'âge, tous les systèmes semblent en effet se fragiliser ou se détériorer. L'organisme du cheval perd en efficacité et lutte de moins en moins bien contre les agressions extérieures.

Un cheval âgé sera ainsi plus susceptible de tomber malade. Non seulement parce qu'il aura une mauvaise tolérance des changements de température ou climatiques mais aussi parce qu'il aura un système immunitaire plus faible, des organes plus fragiles, une élimination moins facile des toxines, une mue incomplète ou retardée...

Articulations, muscles, tendons, reins, foie, poumons... l'ensemble du cheval est impacté par le vieillissement et sera plus sensible.

Il est donc important de soutenir le cheval dans son quotidien en limitant les agressions extérieures.

Une bonne alimentation et des conditions de vie saines sont essentielles à la santé des vieux chevaux. Le propriétaire devra également être vigilant pour intervenir dès les premiers signes de dégradation de la santé de son vieux compagnon.

 

Lutter contre le vieillissement

Des conditions environnementales adaptées, une alimentation optimale et des soins quotidiens permettent de ralentir le processus de vieillissement.

Les soins préventifs destinés à soutenir les organes du cheval sont donc conseillés dès 15 ans. Ces soins auront pour objectif de limiter les pertes de fonctionnalité liées à l'âge et de ralentir le vieillissement du cheval.

Les produits naturels sont particulièrement bien adaptés à la prévention des effets néfastes du vieillissement. Ils aident le cheval à maintenir un équilibre favorable et limitent l'impact de l'environnement sur l'organisme.

 

La gestion du cheval âgé au quotidien

L'ensemble de l'organisme est affaiblit par la vieillesse. La digestion, la respiration, la thermorégulation, le système immunitaire... tous ces systèmes ont un équilibre plus fragile.

Un équilibre qui va souvent se rompre, si on ne l'entretient pas, et qui aura beaucoup de mal à se rétablir. Les pathologies s'accumulent, les traitements aussi, un bouleversement entraînant un autre.

Les traitements chimiques, s'ils sont nécessaires, ne permettront pas toujours au cheval de retrouver la santé de façon durable.

Afin de permettre un retour à l'équilibre ou pour le maintenir, le propriétaire trouvera dans les produits naturels une aide précieuse. Il aidera son cheval au quotidien en lui fournissant des produits destinés à maintenir l'équilibre délicat des chevaux âgés. Mais il trouvera aussi de l'aide dans les produits spécialisés pour aider son cheval sur des points ciblés.

N'oubliez pas de signaler tout traitement phytothérapeutique à votre vétérinaire lors de la réalisation d'un examen ou d'une analyse et à lui demander son avis en cas de doute ou de traitement concomitant afin d'éviter toute interaction.

Mélange Séniors

 

Pour Vital'herbs, Anne KAEFFER

Toutles articles >>