background

Nos articles

Combattre la gale d'été!

La gale d'été, aussi appelée dermite estivale récidivante, est la conséquence d'une hypersensibilité à la salive d'insectes hématophages (moucherons, moustiques, taons...).

Lorsque les insectes piquent le corps du cheval, celui-ci va réagir de façon disproportionnée pour évacuer la salive des insectes. Des cloques rouges et des démangeaisons apparaissent. Le cheval pourra alors se gratter jusqu'au sang et perdre de grandes plaques de poils. Les surinfections ne sont pas rares.

La gale d'été est parfois héréditaire, mais elle n'est pas contagieuse. Elle apparaît chez les jeunes chevaux vers 2 ou 3 ans et se développe ensuite tous les ans.

Comme son nom l'indique, la gale d'été est présente généralement en été, même si on peut l'observer au printemps ou en automne certaines années particulièrement chaudes. De plus, en l'absence de soins, la gale d'été peut devenir permanente et ne plus être liée aux saisons ou au climat. On ne peut donc se fier aux saisons pour affirmer qu'un cheval souffre de gale d'été. Un examen vétérinaire est fortement conseillé pour diagnostiquer la gale d'été.

La gale d'été étant une allergie, on ne connaît pas aujourd'hui de traitement efficace permettant de guérir le cheval définitivement. Un cheval, atteint de gale d'été, restera sensible toute sa vie et tout traitement ne pourra que soigner temporairement les symptômes de la gale d'été.

Une fois soigné, seule la prévention permettra d'éviter une récidive de la gale d'été. La prévention aura donc un rôle particulièrement important et devra être permanente. Elle consiste à prévenir la cause en limitant les piqûres d'insectes et à préparer l'organisme du cheval pour qu'il puisse réagir de façon appropriée en cas de piqûre.

 

Limiter les piqûres

 

Pour prévenir la gale d'été, le propriétaire pourra agir sur les insectes en empêchant ceux-ci d'atteindre le cheval ou en limitant le nombre de piqûres.

Il existe des moyens de protection mécaniques : port d'une couverture spécialisée, port d'un masque, rideaux anti-insectes à l'entrée des abris, la mise en box en journée (quand l'activité des insectes est la plus importante)...

En dehors de cette protection mécanique, le propriétaire pourra utiliser des répulsifs ou des insecticides. Ceux-ci devront être efficaces sans être agressifs pour le cheval afin de pouvoir en faire usage sur le long terme.

Les répulsifs naturels à base de plantes offrent un bon compromis en assurant une efficacité suffisante pour une agressivité mesurée vis-à-vis du cheval et de l'environnement. Ils seront un allié précieux pour le propriétaire dans la lutte contre les insectes.

 

Préparer l'organisme

 

La gale d'été est une allergie, elle dépend de la réaction du système immunitaire du cheval face à la salive des insectes. Plus cette réaction sera vive, plus le cheval pourra en souffrir.

Il existe des plantes capables de moduler la réponse du système immunitaire, de l'apaiser. Mélangées avec des produits naturels capables de redonner de la vitalité à votre cheval ou de renforcer son épiderme, elles seront une aide quotidienne pour soigner un début de gale d'été ou préparer la saison des insectes.

De plus, l'utilisation de ces plantes sur le long terme pose peu de problèmes. Elles peuvent également s'additionner aux autres plantes utiles pour soutenir votre cheval dans sa lutte contre d'autres pathologies. La santé est essentielle pour les chevaux atteints de gale d'été.

Il existe des produits qui associent aujourd'hui les deux moyens de prévention et qui sont alors très efficaces pour les chevaux sujets à la gale d'été.

 

Combattre la gale d'été

 

Première expression ou récidive mal préparée, quand la gale d'été s'installe, il est bien difficile de s'en séparer.

La mise en place des protections mécaniques, notamment des couvertures, peut poser problème sur une peau à vif. Par contre, le propriétaire pourra mettre rapidement en place les méthodes à base de répulsifs ou d'insecticides en complément des soins apportés et avec l'accord de son vétérinaire.

Avec cette peau lésée et ce système immunitaire exacerbé, l'usage des produits naturels et de la phytothérapie est indiqué car ils sont souvent bien tolérés.

Le propriétaire trouvera des plantes répulsives ou insecticides aux actions douces à donner ou à appliquer sur le cheval mais aussi sur les parois d'un abris ou sur le harnachement. Elles pourront être associées à des produits naturels apaisants à usage externe ou interne qui aideront à calmer le système immunitaire. Ces mélanges pourront également avoir un effet bénéfique sur la peau.

D'autres solutions naturelles à base d'argile, d'extraits de plantes, d'huile ou de minéraux pourront être utiles dans la guérison des plaies apparues lors du grattage ou pour protéger la peau de futures agressions. Elles seront parfois additionnées aux produits précédemment mentionnés pour une action globale.

Les traitements devront s'adapter à l'évolution du cheval pour apporter à chaque instant ce dont le cheval aura besoin pour soigner ses lésions. Le propriétaire veillera cependant à maintenir une action répulsive sur les insectes.

 

Itch Away Liquide: http://www.vitalherbs.be/fr/produit-detail-itch-away-liquide

Itch'Away Plantes: http://www.vitalherbs.be/fr/produit-detail-itch-away-demangeaisons

Super Itch Gel: http://www.vitalherbs.be/fr/produit-detail-super-itch-dermite-creme

Fly Away Spray: http://www.vitalherbs.be/fr/produit-detail-fly-away-spray-repulsif

 

N'oubliez pas de signaler tout traitement phytothérapeutique à votre vétérinaire lors de la réalisation d'un examen ou d'une analyse et à lui demander son avis en cas de doute ou de traitement concomitant afin d'éviter toute interaction.

Pour Vital'herbs ©A.Kaeffer

Toutles articles >>