background

Nos articles

Comment lutter contre l'arthrose des équidés ?

L'arthrose est une affection fréquente de nos vieux équidés et de certains jeunes équidés. Mais si elle est de plus en plus présente avec l'âge, elle n'est cependant pas une fatalité. Découvrez comment vous pouvez lutter contre l'arthrose de votre cheval ou de votre poney.

 

L'arthrose est le résultat d'une vie

 L'arthrose est le résultat d'une dégénérescence d'une ou plusieurs articulations de votre équidé. Elle peut atteindre des équidés de tous âges, des jeunes aux plus âgés, et, bien que l'on parle le plus souvent des membres et des vertèbres, toutes les articulations peuvent être concernées. Dans tous les cas, l'arthrose va apparaître de façon progressive.

 

L'arthrose s'installe au fil du temps et des petits tracas

Chez les jeunes équidés, une croissance mal maîtrisée, une alimentation minérale inadaptée, une hérédité défavorable ou de mauvais aplombs sont les causes les plus couramment rencontrées.

 Pour les équidés plus âgés, d'autres facteurs tels que le surpoids, une activité physique inappropriée et des traumatismes viennent s'ajouter.

Cette liste de causes n'est pas exhaustive et il existe d'autres facteurs plus anecdotiques qui peuvent dégrader l'articulation. C'est l'ensemble de ces facteurs qui vont, en s'accumulant, fragiliser une ou plusieurs articulations. Des articulations altérées qui vont alors se modifier.

 

Au départ, rien n'est visible

Le cartilage se dégrade, l'articulation change, mais sans que l'équidé n'en souffre. Il n'y a pas de symptôme, les articulations ne craquent pas et l'équidé garde un comportement normal.

Le diagnostic n'est souvent pas réalisé suite à l'absence de signes cliniques. En effet, seul un examen approfondi permettrait parfois de réaliser ce diagnostic précoce et il est rare que de tels examens soient effectués en l'absence de symptômes.

Et pourtant, c'est à ce stade, qu'une bonne alimentation, avec un traitement et des soins adaptés pourraient amener à la guérison des articulations et au maintien de leur bonne santé.

 Optez pour la prévention

Il est donc primordial de ne pas attendre les symptômes pour s'occuper des articulations de votre cheval ou de votre poney. N'attendez pas non plus l'âge avancé pour soutenir cette zone sensible car les risques augmentent avec les années en ce qui concerne l'arthrose.

La prévention reste le moyen de lutte le plus efficace quand on parle d'arthrose. Dès le plus jeune âge, on soigne, on entretient, on surveille... ce n'est qu'ainsi qu'on pourra assurer le futur articulaire de son cheval ou de son poney.

Veillez donc tout particulièrement à l'alimentation, l'équilibre minéral, aux aplombs, à garder la mesure dans les efforts demandés... et n'hésitez pas à prodiguer des soins préventifs aux articulations.

 

L'arthrose, c'est une articulation mais aussi un équidé en souffrance

En l'absence de soins de prévention et suite à l'accumulation de facteurs prédisposant, les symptômes apparaissent : des raideurs, des craquements, des douleurs, des troubles locomoteurs... qui ne pourront plus se soigner et ne feront qu'empirer. L'arthrose est alors le plus souvent diagnostiquée par un vétérinaire pour une ou plusieurs articulations au grand dam des propriétaires.

A ce stade, le propriétaire ne pourra que retarder l'inévitable dégradation des articulations. L'arthrose apparaît alors comme une fatalité. Mais si on ne peut enrayer l'évolution, on peut la ralentir ou la stopper.

 

La phytothérapie, une solution

La dégradation des articulations et son cortège de douleurs vont nécessiter des traitements sur le long terme. Et sans pour autant vous passer des conseils et des traitements prodigués par un vétérinaire, la phytothérapie constitue une véritable solution au quotidien.

Mieux acceptée par les équidés, plus facile à donner, avec des effets secondaires limités, la phytothérapie sera utile en phase de prévention et de traitement pour accompagner les autres mesures prises et soutenir l'articulation.

 

Quelques exemples de plantes utiles en cas d'arthrose

Certaines plantes vont lutter contre la douleur générée par l'arthrose, c'est le cas du bien connu « harpagophytum », autrement appelé « griffe du diable », mais aussi de plantes comme le fenugrec, le saule blanc, l'arnica, la scrofulaire...

D'autres plantes sont traditionnellement utilisées pour ralentir l'évolution de l'arthrose, c'est le cas du bambou, de la vergerette du canada, de la prêle des champs, de l'ortie piquante, du cassis... ou du curcuma.

La prévention tient cependant une part importante dans le cas de l'arthrose. On pourra donc donner des plantes qui étaient traditionnellement utilisées pour prévenir l'arthrose, comme la reine-des-prés, le bambou, la prêle des champs, l'ortie piquante... ou du thalle de fucus de façon précoce.

* Free'Move Curcuma

* Vita'Move Harpagophytum

* Harpagophytum Liquide

N'oubliez pas de signaler tout traitement phytothérapeutique à votre vétérinaire lors de la réalisation d'un examen ou d'une analyse et à lui demander son avis en cas de doute ou de traitement concomitant afin d'éviter toute interaction.

 

Pour Vital'herbs ©A.Kaeffer

Toutles articles >>